La chargeuse pelleteuse a du mal a reprendre ses aises

Publié le par AssetTradex, achat/vente de matériel d'occasion

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTQTqsRz1mKfunfQb3hO4C5rbVjMUUjaeLr3Y519-4TIG5LXG0&t=1&h=163&w=228&usg=__mrPlqTaoHQuxHBc-_kBbYGuC1nQ=Le président du Syndicat des Entreprises internationales de Matériels de Travaux Publics, Mines et Carières, Bâtiment et Levage (Seimat), Monsieur Alain Rosaz et le premier vice-président du Seimat, Monsieur Jean Marie Osdoit, ont communiqué cet été un rapport, il s'agit d'un bilan sur l'activité économique dans le domaine des materiel tp sur le premier semestre de l'année en cours.

Selon les dires du président du Seimat, nous vivons actuellement une augmentation dans ce secteur, en comptant avec 19% additionnel de machines qui ont été vendues en référence à l'année dernière. Les chiffres de 2009 avaient tellement chuté que seul un accroissement était possible, mais on reste encore derrière l'année 2008 avec 40% de moins d'unités vendues et 50% par rapport à 2007.

La faible reprise à laquelle nous assistions se doit notamment aux commandes en location, lorsqu'ils doivent renouveler leur offre de matériel. Il s'agit d'un souffle de reprise technique qui revient avec plus de force et de notoriété dans la gamme compacte, en lien avec la vente de mini pelles desquelles 2286 items ont été vendus en 2010 à côté des 1764 en 2009, ce qui représente une croissance de 29%, comme précisé ci-dessus, les entreprises se consacrant à la location étaient les principaux responsables de cette augmentation.

Par rapport aux autres engins, les ventes souffrent toujours de la baisse dans le cas de la niveleuse et du tombereau rigide, mais la chargeuse pelleteuse ainsi que le tombereau s'en sortent mieux. Les ventes pour les chargeuses pelleteuse sont encore en chute, avec une diminution de 11% si on reprend les chiffres de la même période de l'année 2009, actuellement, elles se trouve au même stade qu'en 1998.

« Les grands travaux vivent actuellement une situation de stagnation, parce que les banques ne prêtent pour investir que dans quelques cas isolés. Ceci préoccupe le Seimat. Un des principaux problèmes pour les entreprises est de garder son personnel »», selon le premier vice-président du Seimat. Pour la fin de l'année, la situation est encore de difficile prévision. Cependant, en 2010 l'horizon devrait être visiblement meilleur que l'année précédente, on pourrait connaître une augmentation allant de 10 à 15 pour cent, et même peut être 20% pour la gamme compacte si l'on tient compte des chiffres correspondants au premier semestre.

Publié dans materiel tp

Commenter cet article