L'heure de la reprise a-t-elle sonné pour le secteur des travaux publics et de la construction ?

Publié le par AssetTradex, achat/vente de matériel d'occasion

seimat.gifA la fin du premier semestre 2010, le Syndicat des entreprises internationales de matériels de travaux publics, mines et carrières, bâtiment et levage, SEIMAT, publie un bilan de l'activité économique du materiel tp sur cette première partie de l'année. Un léger vent de reprise a commencé à souffler sur cette période avec une hausse du nombre d'équipements vendus de plus 19 % par rapport à l'année 2009. S'il est vrai que l'année 2009 était très basse et qu'il serait difficile de faire pire en 2010, cette année reste quand même inférieure en termes de résultats par rapport à 2008 et 2007, avec une baisse de 40 % et 50 % respectivement. Pour les dirigeants du syndicat, ce léger souffle de reprise correspond à la hausse des commandes des loueurs de matériels qui renouvellent leurs stocks. La gamme la plus concernée par cette hausse concerne particulièrement les engins compacts, avec une hausse des ventes de mini pelles qui sont passées de 1 764 unités en 2009 contre 2 286 pour 2010. Cette augmentation correspond à une hausse de 29 %, qui s'explique là encore par le renouvellement du matériel des loueurs de matériel de construction divers. Pour les autres types d'engins plus lourds, les ventes de niveleuses et de tombereaux rigides sont en baisse tandis que celles des pelles et des chargeuses sont en hausse. Le principal problème qui freine la reprise concerne toujours un report du démarrage des travaux de grande ampleur, avec une mise en chantier relativement faible ces derniers temps. De plus, les banques continuent à montrer des réticences à prêter, ce qui paralyse tout un pan de l'industrie. Suite à ce bilan le Seimat reste tout de même relativement optimiste. Pour le moment, le retour à la normale qui tarde à se faire sentir a un impact sur les entreprises du secteur qui ont du mal à garder leur personnel. Toutefois, il faut également noter que les prévisions sont quelques peu difficiles à faire et qu'il faut attendre la fin de l'année pour tirer les conclusions de cette année qui affichera tout de même une hausse d'environ 15 % par rapport à l'année dramatique qu'a été 2009. Le materiel occasion, lui, a en revanche bénéficié de ce climat peu propice aux transactions de matériel neuf, même si aucun chiffre n'est pour l'instant disponible.

Publié dans materiel tp

Commenter cet article